MÉDITATION TRANSCENDANTALE

 

MT ET SOCIÉTÉ

REVUE DE PRESSE

LIVRES

ACTUALITÉS

 


Revue de presse

 

- 6 -

 

 

L’article ci-dessous faisait la une du Providence Journal du 9 juin 2006.
 

Bob Roth : La méditation contre l’excès de stress dans les écoles

 

Robert Roth

Vendredi 9 juin 2006.

REGARDONS LES FAITS : dix millions d’enfants sont sous anti-dépresseurs. Près de 5 millions d’enfants sont diagnostiqués comme présentant des troubles tels que le déficit d’attention et l’hyperactivité. Le suicide vient en troisième position dans les causes de décès chez les adolescents.
Nous avons aujourd’hui, en Amérique, une crise qui exige une réelle solution. Le 4 mai, le Comité des Écoles Sans Stress de Rhode Island (organisation réunissant des médecins, des chefs d’entreprises, des enseignants, des parents d’élèves et des élèves) a organisé à Providence une conférence présentant les effets positifs de la technique de Méditation Transcendantale sur les élèves souffrant de stress et de troubles liés au stress, effets validés par 35 années de recherches scientifiques et d’expériences menées dans des écoles.
Linda Borg, avec justesse et équilibre, assura pour le Journal le reportage sur cette conférence qui réunit plus d’une centaine d’enseignants. Le 16 mai, un commentaire de James M. Deschene (« Lâchez nos écoles, MT ! ») posait sur la technique plusieurs questions méritant réponses mais perpétuait aussi, hélas ! certains mythes que l’on trouve peut-être sur Internet mais qui n’existent dans aucun cercle médical ou scientifique digne de ce nom.
Considérant la nécessité d’un débat bien informé sur les nouvelles idées et solutions relatives aux problèmes critiques de la société – et plus particulièrement ceux qui ont trait au bien-être de nos enfants – j’ai réuni sur la Méditation Transcendantale, pour les professeurs et les parents désireux de trouver des solutions au stress qui s’accroît chez leurs enfants et adolescents, les faits ci-dessous qui sont scientifiquement établis.
Premier fait : c’est une méthode naturelle. La Méditation Transcendantale est une technique simple, facile à apprendre, que l’on pratique entre 10 et 20 minutes deux fois par jour, et dont les études scientifiques montrent qu’elle procure au corps un état de repos et de relaxation profonds – beaucoup plus profonds que le sommeil profond – tout en permettant à l’esprit d’atteindre un état de calme et d’éveil intérieur.
Autre fait : ce n’est pas une religion. Des millions de personnes de tous les âges et de toutes les confessions religieuses pratiquent cette technique. Des membres des clergés de toutes les religions la pratiquent, des personnes qui ne sont liées à aucune religion également. Et c’est aussi un fait : des prêtres, des rabbins, des ministres d’autres cultes sont devenus professeurs de Méditation Transcendantale et ont enseigné à des membres de leurs congrégations cette technique qui réduit le stress mais n’implique aucune croyance ni changement de style de vie.
Autre fait  : des recherches subventionnées par l’État fédéral. Au cours des 35 dernières années, ce sont plus de 600 études scientifiques qui ont été menées sur les effets de la technique de MT, cela dans 200 universités dont Harvard, Stanford et la Faculté de médecine de l’Université Californienne de Los Angeles. L’Institut National de la Santé a donné 20 millions de dollars de subventions pour l’étude des effets de la Méditation Transcendantale sur la santé – en particulier les effets sur la réduction des maladies cardiaques, de l’hypertension, de l’obésité, du diabète, des infarctus. Ces études ont été publiées dans les principales revues scientifiques de référence, dont American Heart Association's Hypertension, American Medical Association's, Archives of Internal Medicine, et l’American Journal of Cardiology.
Autre fait : la MT est largement pratiquée dans les écoles et ses effets y sont parfaitement étudiés. La technique de MT a été apprise par des dizaines de milliers d’élèves et d’étudiants dans des écoles, des lycées, des universités de tout le pays, et nombre d’études ont été réalisées sur ses effets bénéfiques sur la santé et les études.
Les recherches conduites par l’Ecole de Médecine de l’université du Michigan montraient que les élèves du secondaire qui méditaient étaient plus heureux, moins anxieux, moins déprimés et mieux adaptés que ceux qui ne méditaient pas.
Les recherches publiées par l’American Journal of Hypertension montraient que la technique de MT avait fait baisser la pression sanguine d’un groupe d’élèves Africains-Américains d’un lycée d’Augusta, Georgie. (Un adolescent africain-américain sur cinq souffre d’hypertension.)
Les recherches menées par les scientifiques de l’université George Washington montraient que la Méditation Transcendantale avait réduit le stress et augmenté la capacité d’apprendre d’enfants souffrant d’un déficit d’attention et d’hyperactivité.
Les recherches publiées dans l’Education Journal Intelligence montraient que la MT avait augmenté le quotient intellectuel des étudiants universitaires la pratiquant.
Des recherches actuellement en cours sur plusieurs centaines d’étudiants de l’Université Américaine portent sur les effets de la MT sur les problèmes d’hypertension, de déficit d’attention, d’hyperactivité, d’anxiété, de dépression, et sur les résultats universitaires.
Autre fait : la MT n’a aucun effet secondaire négatif. Aucune étude – confirmée par randomisation et publiée dans les plus honorables revues scientifiques américaines – n’a jamais trouvé le moindre effet secondaire négatif produit par la MT. Cela est d’autant plus remarquable si l’on considère la longue liste d’effets secondaires négatifs – dont le suicide et les décès – prouvés par les recherches menées sur des médicaments qui sont prescrits à des millions d’enfants souffrant de troubles de l’attention, d’anxiété et de dépression.
Autre fait : les méditations ne sont pas toutes les mêmes. Il est à noter qu’aucune preuve scientifique laisse à penser que toutes les pratiques de méditation se valent. En fait, au cours des 30 dernières années, plusieurs méta-analyses (1) (dont celles publiées dans The American Psychologist, le Journal of Clinical Psychology, et le Journal of Social Behavior and Personality) ont montré la différence entre les effets produits par la MT et ceux produits par d’autres techniques.
Nous qui sommes adultes, confrontés aux pressions de la vie familiale et professionnelle, nous avons souvent l’impression de nager dans un océan de stress. C’est dire combien nos enfants, eux, s’y noient. J’invite toute personne qui aurait des questions supplémentaires concernant la technique de Méditation Transcendantale ou souhaiterait consulter les études scientifiques qui prouvent son efficacité à me contacter à la Fondation David Lynch (2) (info@davidlynchfoundation.org) ou à contacter le directeur de Stress-Free Schools de Rhode Island (info@-ne-stress-free-schools.-org).

____________________________

(1) Méta-analyse : méthode statistique que privilégient les scientifiques pour déduire des conclusions définitives d’un grand nombre de recherches. (N.d.T.)

(2) Bob Roth est membre du conseil d’administration de l’U.S. Committee for Stress-Free Schools et vice-président de la Fondation David Lynch pour l’Éducation Fondée sur la Conscience.

Retour à la page "Revue de presse".

 

 

Accueil   La MT   Validation   Actualités   Contacts