MÉDITATION TRANSCENDANTALE

 

MT ET SOCIÉTÉ

REVUE DE PRESSE

LIVRES

ACTUALITÉS

 


Revue de presse

 


- 8 -

 

 

 

L’article ci-dessous est paru dans le numéro de l'automne 2010
de la revue Rêve de Femmes (www.revedefemmes.net)
.

 

 

Éducation : la solution « fondée sur la conscience » 

 

Il est temps, en matière d’éducation, de s’engager et de saisir la solution qui s’offre.

À l’heure où la faillite de l’éducation nationale se signale par des initiatives aussi consternantes que la chimérique intention de payer les élèves ou, plus significatif encore en ces temps de désastre footballistique, de leur offrir des places pour des matchs en échange de leur consentement à faire acte de présence en classe, il est, je ne dirais même pas urgent car on a dépassé le stade de l’urgence tant la situation est catastrophique, il est disons pour le moins sensé et responsable d’être attentif aux solutions intelligentes et pratiques qui, dans ce domaine, s’offrent aux élèves et aux étudiants, aux enseignants et aux parents d’élèves.

Une solution qui permette à la fois aux jeunes de développer tout leur potentiel mental, de brillamment réussir leurs études, de développer toute leur créativité et les meilleurs aspects de leur personnalité en ayant un comportement constructif, et aux enseignants de se libérer du stress, de l’épuisement physique et psychique auxquels les condamne une profession qui devient à risques et même dangereuse, une telle solution je n’en connais qu’une : c’est la technique de Méditation Transcendantale (MT).

Ce n’est pas pour rien qu’on assiste actuellement à un développement sur lequel aucun observateur, il y a peu, n’aurait jamais parié : des gouvernements, ayant observé les excellents résultats obtenus par des expériences pilotes menées dans plusieurs établissements scolaires de leurs pays, décident très officiellement de faire pratiquer la Méditation Transcendantale dans toutes leurs écoles publiques. Au Brésil, pour ne citer que ce pays, l’État de Rio de Janeiro a donné son feu vert pour l’introduction de la pratique biquotidienne de la MT dans un millier d’écoles, soit pour un million et demi d’élèves. Quant aux établissements privés, religieux et laïques, ils sont, dans le monde entier, de plus en plus nombreux à adopter cette technique comme base d’une bonne éducation. « Bonne » dans le sens d’ « excellence ».

La Méditation Transcendantale, pilier de l’éducation fondée sur la conscience

Reconnue – ce qui signifie validée par des centaines d’études scientifiques – comme la plus efficace des techniques de relaxation et de développement personnel, la Méditation Transcendantale est une technique mentale totalement naturelle, simple et agréable à pratiquer. Elle se pratique deux fois par jour, avant et après l’activité de la journée, ne requiert aucun effort, et les bienfaits qu’elle procure (développement du potentiel mental, élimination de la fatigue et du stress, meilleure santé, meilleur comportement individuel et social) apparaissent rapidement.

Les enfants peuvent la pratiquer dès l’âge de dix ans. Elle ne leur est bien sûr enseignée qu’avec l’assentiment des parents et ils la pratiquent soit chez eux individuellement, soit en classe à l’école si celle-ci a opté pour le programme d’ « éducation fondée sur la conscience » (1).

Une immense richesse intérieure entravée par le stress

Cela fait trente ans que j’enseigne la technique de Méditation Transcendantale (2) et cela m’autorise à quelques statistiques. J’évoquerais ici deux choses que j’ai constatées presque systématiquement chez les enfants et les adolescents.

Alors que les étudiants prendront eux-mêmes l’initiative de venir se renseigner sur la technique et ce qu’elle peut leur apporter, c’est généralement à l’initiative des parents que les enfants et les adolescents viennent assister à une présentation du programme de Méditation Transcendantale. Ils accompagnent leur mère, leur père ou leurs deux parents et écoutent silencieusement le professeur présenter la technique et ses bienfaits. Je les ai toujours vus attentifs, écoutant sans trop oser intervenir, mais étonnamment aptes à répondre intelligemment lorsque je m’adressais à eux pour savoir s’ils avaient bien compris tel ou tel point de mon exposé. Et je suis toujours émerveillée de constater, lorsqu’on leur parle du domaine le plus profond de leur conscience, de la source de leur pensée et de la richesse dont ils disposent en eux-mêmes, à quel point les enfants sont familiers avec ce domaine, à quel point il leur semble normal de vouloir développer cette connaissance fondamentale dont les professeurs ne leur disent jamais rien faute d’en savoir plus que leurs élèves : la connaissance d’eux-mêmes, la connaissance de leur Soi, la connaissance de celui qui apprend.

Là est le sédiment sur lequel les connaissances, les savoirs que l’école apporte aux jeunes peuvent devenir signifiants et porter des fruits dont les plus importants sont un équilibre et un contentement qui, donnant à la vie son sens, deviennent les piliers solides d’une vie réussie (3).

Une autre constatation est moins réjouissante. Elle concerne l’état d’esprit de ces jeunes. Avant d’apprendre la technique de Méditation Transcendantale, ils remplissent un formulaire d’inscription où il leur est demandé dans quel état d’esprit ils se trouvent : état de bien-être ou plutôt tendus et stressés ? La grande majorité d’entre eux répondent qu’ils sont plutôt stressés. Les parents ont souvent l’air de s’en étonner et c’est bien le plus surprenant. Les jeunes, eux, et quel que soit le milieu social, culturel et économique de leurs parents, nous expliquent : stress des études, divorce des parents, peur de l’avenir, difficultés relationnelles… Bref, une période très délicate, difficile, parfois douloureuse, qui peut aboutir à un irréversible gâchis si l’on n’apporte pas à ces adolescents une solution réelle, profonde, mais facile à appliquer car ne leur demandant pas d’effort.

C’est notre responsabilité

J’ajouterais une autre remarque. J’ai eu l’occasion, récemment, de me rendre dans un lycée privé qui est sans doute parmi les plus agréables mais aussi les plus chers de France, et d’y discuter avec des élèves des classes de première et seconde. J’y ai constaté un niveau d’expression orale affligeant chez des jeunes pour lesquels textos et SMS sont les vecteurs majeurs de la communication entre humains, et une presque atonie pour le moins inquiétante.

À l’inverse, je vois qu’à Marseille certains jeunes des cités bouillonnent d’une créativité qui s’exprime dans le rap, le hip hop, la vidéo, mais ne trouvent ni le goût d’apprendre ni l’énergie qu’exigent les études car ils sont impuissants à neutraliser le stress d’un environnement accablant.

Or ces situations ne sont pas irréversibles : quelques minutes de Méditation Transcendantale deux fois par jour suffiraient à allumer l’étincelle qui, chez les premiers, dissiperait leur apathie et leur permettrait de tirer le maximum de leur condition privilégiée, et chez les seconds annihilerait les limites que le stress dresse en eux, leur donnant les atouts nécessaires à de bonnes études.

C’est la responsabilité des enseignants de s’informer sur la solution qu’est pour eux comme pour leurs élèves la Méditation Transcendantale. Et c’est la responsabilité des parents de faire en sorte que leurs enfants bénéficient de ces deux « moments de tranquillité » quotidiens qui feront toute la différence entre aller à l’école des problèmes et aller s’enrichir d’une véritable éducation.

Et si le frein devait être matériel, la Fondation David Lynch (4) s’offre à balayer cet obstacle : elle propose, pour dix collèges et lycées (5 000 élèves) français, de financer une partie de l’instruction à la Méditation Transcendantale. 

Laure Amouyal

_______________

(1) Appellation donnée au système éducatif qui ajoute au programme scolaire habituel la pratique biquotidienne de la technique de Méditation Transcendantale.  Voir le site www.education-conscience.fr

(2) Laure Amouyal enseigne la technique de Méditation Transcendantale en Centre-Ouest (Tours, Châtellerault, Poitiers). Voir le site www.mt-touraine-poitou.fr

(3) La technique de Méditation Transcendantale est la technique de relaxation et de développement personnel la plus étudiée au monde. Et sur plus de 600 études scientifiques qui en ont validé les bienfaits, un grand nombre démontrent les effets remarquables que la pratique produit sur les jeunes élèves et étudiants : elle élimine leur fatigue, augmente leur capacité de concentration comme leur faculté de compréhension, développe leur mémoire et leur créativité, accroît leur capacité de résolution des problèmes mais aussi leur désir d’apprendre, leur confiance en soi, leur estime de soi, leur positivité, tout en diminuant leur agressivité et le mal-être propre à l’adolescence. D’où de meilleurs résultats scolaires et universitaires (dans les études comme dans le sport). Fondamentalement, la Méditation Transcendantale développe chez ces jeunes l’intégralité des fonctions cérébrales tout en rafraîchissant suffisamment leur esprit pour leur permettre d’étudier sans stress.
À lire sur ce sujet, le livre d’Ashley Deans, directeur de la première école américaine à avoir opté pour l’éducation fondée sur la conscience : Un modèle d’excellence, éditions Narratif, 2008.

(4) www.davidlynchfoundation.org/

 

Retour à la page "Revue de presse".

 

 

Accueil   La MT   Validation   Actualités   Contacts